La résilience : mais, d’où sort ce mot ? En 2020, Emmanuel Macron l’a prononcé pour nommer l’opération militaire de lutte contre la pandémie de Covid-19. En réalité, il a été popularisé en France par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Ce dernier s’est lui-même inspiré des travaux du psychiatre britannique John Bowlby, qui qualifiait la résilience de « ressort moral ». En effet, dans la langue de Shakespeare, les mots resiliency et resilience veulent dire à la fois ressort, élasticité et résistance. On retrouve donc des notions d’adaptation, de souplesse et de robustesse. Faire preuve de résilience, c’est finalement comme le roseau de Jean de La Fontaine qui plie, mais ne rompt pas. Ça vous intrigue ? Vous voulez en savoir plus sur ce super-pouvoir ? Toutes les informations se trouvent dans cet article.

 

Qu’est-ce que la résilience ?

 

La résilience désigne la capacité des individus à rebondir après un traumatisme. Celle de surmonter les expériences douloureuses pour se reconstruire et retrouver une vie épanouie. Vous avez réussi à poursuivre votre développement personnel après une tragédie ? Alors, vous faites partie des résilients !

 

Les mots « traumatisme » et « tragédie » vous évoquent peut-être des situations extrêmes comme :

 

  • la maladie ;
  • le handicap ;
  • la perte d’un proche ;
  • le burn-out ;
  • les agressions physiques et morales ;
  • les catastrophes naturelles ;

 

Eh bien, sachez que la résilience ne s’applique pas uniquement aux personnes qui ont survécu à ce genre d’épreuves. Vous avez déjà été confronté à un échec professionnel, une déception amoureuse ou encore une défaite en compétition ? Vous vous êtes battu pour remonter la pente ? Alors, vous avez su faire preuve de résilience !

 

Finalement, retenez la définition suivante : la résilience est une force mentale qui permet de transformer l’énergie négative en énergie positive pour surmonter les coups durs et devenir encore meilleur. Bref, un vrai super-pouvoir !

 

Comment fonctionne la résilience en psychologie ?

 

La résilience psychologique est un concept qui fonctionne en 3 étapes. Pour comprendre le processus, analysons-le en prenant l’exemple d’un super-héros : Batman.

 

Étape 1 : la résistance au traumatisme

 

Après une expérience douloureuse, une personne résiliente commence par résister. Pour cela, elle développe des mécanismes comme :

 

  • la défense ;
  • l’humour ;
  • l’altruisme ;
  • la positivité ;
  • la créativité ;
  • l’indifférence ;

 

Dans la version de Batman racontée par Christopher Nolan, Bruce Wayne subit deux chocs émotionnels durant son enfance :

 

  1. Il tombe dans un puits envahi par des chauves-souris et développe une phobie pour cet animal.

 

  1. Il assiste au meurtre de ses parents après que sa famille ait quitté l’opéra, car le spectacle avait réveillé son angoisse du mammifère volant.

 

Pour ne pas sombrer, il se promet de rendre un jour la justice. Ainsi, il résiste à son traumatisme en se donnant une raison d’avancer.

 

Étape 2 : l’adaptation à la situation

 

Après la phase de résistance, un individu résilient s’adapte à la situation. Il réapprend à vivre, se remet à espérer et envisage de nouveaux projets.

 

Bruce Wayne s’adapte en adoptant un comportement altruiste. Désireux de protéger les personnes sans défense, il part étudier les arts martiaux, s’entraîner physiquement et développer ses capacités pour combattre le crime.

 

Étape 3 : la croissance post-traumatique

 

Dernière étape du mécanisme de résilience, la croissance post-traumatique est une transformation profonde dans sa manière d’appréhender la vie.

 

Le symbole de la croissance post-traumatique de Bruce Wayne est évident : il devient Batman, un super-héros. Son costume de chauve-souris prouve qu’il a surmonté son traumatisme, au point d’en faire une force.

 

La résilience : comment développer ce super-pouvoir ?

 

Vous aimeriez faire preuve de résilience en toute circonstance ? Inutile de vous mentir : il n’y a pas de recette miracle. Les traumatismes sont différents et l’impact varie énormément selon les individus. Néanmoins, rassurez-vous : il est possible de développer sa capacité de résilience. Voici 3 conseils pour y arriver.

 

1. Prendre des initiatives au quotidien

 

La résilience n’est pas une capacité innée. Cependant, l’entraînement permet de développer des réflexes pour mieux rebondir. Ainsi, les personnes qui prennent des initiatives, qui se confrontent aux problématiques et qui sortent régulièrement de leur zone de confort sont plus aptes à surmonter les épreuves. Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour renforcer votre résilience !

 

2. Adopter un état d’esprit de survivant

 

Il est extrêmement compliqué de rester positif après un choc émotionnel douloureux. Toutefois, il existe un élément sur lequel chacun peut travailler : sa perception des choses. Ainsi, après avoir subi un traumatisme, ne vous enfermez pas dans une position de victime. Regardez la situation sous un angle différent : vous êtes un survivant ! En gardant cet état esprit, vous transformerez progressivement votre douleur en rage de vaincre.

 

3. Faire appel à un tuteur de résilience

 

Vous peinez à développer votre résilience ? Faites appel à un professionnel ou demandez l’assistance d’un proche. Cette personne deviendra votre tuteur de résilience. Elle vous aidera à remonter la pente en vous écoutant, mais surtout en vous parlant honnêtement. Et pas uniquement en vous disant ce que vous avez envie d’entendre ! Par exemple, Alfred Pennyworth est le tuteur de résilience de Bruce Wayne depuis son enfance.

 

Faire preuve de résilience : le mot de la fin

 

Vous avez compris le concept de résilience ? Vous êtes prêt à développer ce super-pouvoir ? Excellent ! Pour conclure sur une note motivante, voici quelques exemples de personnes inspirantes  :

 

  • Walt Disney : au début de sa carrière, le créateur de Mickey a été viré pour manque d’imagination. Son premier studio d’animation a même fait faillite. Vous connaissez la suite !

 

  • K. Rowling : après le décès de sa maman, un premier mariage désastreux et une période de dépression, la célèbre romancière avait tout pour sombrer. Et pourtant, au lieu de renoncer, elle s’est servie de son expérience pour écrire son premier livre. Qui ne connaît pas Harry Potter aujourd’hui ?

 

  • Les sportifs handisport : Marie-Amélie Le Fur en athlétisme, Stéphane Houdet en tennis, Philippe Croizon avec ses défis extrêmes et bien d’autres encore : ils ont tous démontré une capacité de résilience incroyable pour surmonter leur condition et devenir de grands champions.

 

Enfin, plusieurs super-héros du quotidien ont réussi à faire preuve de résilience pendant la pandémie de coronavirus en 2020. Il y a les personnes qui ont été impactées directement par la maladie, celles qui se sont battues sur le terrain contre le virus, mais également les professionnels qui ont su se réinventer pour rebondir. Bref, une flopée de résilients exceptionnels !

 

Cet article vous a plu ? Pour aller plus loin en matière de développement personnel, je vous invite à télécharger mon livre blanc 15 min pour apprendre à libérer votre potentiel et à suivre ma chaîne YouTube.