Vous désirez atteindre le bonheur ? Bien sûr que oui ! Qui ne souhaite pas ressentir cette sensation de plénitude absolue ? Personne n’ambitionne d’être malheureux sur Terre. C’est une évidence ! Aujourd’hui, de nombreuses techniques existent pour apprendre à trouver le bonheur. Néanmoins, ce n’est pas la vocation de cet article. Ici, l’objectif est de vous amener à réfléchir, de vous donner les clés pour ne pas vous perdre en chemin. En effet, lorsque nous parlons du bonheur, nous avons tendance à nous focaliser sur la finalité.

Nous rêvons, nous nous projetons, nous idéalisons, mais nous oublions parfois que la route est longue. Qu’est-ce que le bonheur ? Que suis-je prêt à sacrifier pour l’atteindre ? Y a-t-il une fin à sa quête ? Voici les 3 questions auxquelles vous devrez répondre pour mener une vie heureuse.

 

1. Qu’est-ce que le bonheur ?

Selon Le Robert, le bonheur se résume en quatre petits mots : « État de pleine satisfaction ». C’est assez étonnant pour une notion aussi complexe, mais essayons tout de même d’analyser cette définition.

Pour commencer, qu’est-ce que la pleine satisfaction ? Eh bien, c’est un sentiment d’accomplissement qui peut se caractériser de différentes manières :

• Obtenir tout ce que l’on souhaite ;
• Réaliser l’ensemble ses rêves ;
• Satisfaire entièrement ses ambitions ;
• Répondre à chacune de ses aspirations ;
• Trouver son équilibre ;
• Être totalement épanouie ;
• Vivre en parfaite harmonie ;
• etc.

La liste est encore longue, mais inutile d’aller plus loin. Vous l’aurez sûrement compris, toutes ces idées se rejoignent sur un point : celui d’être comblé de manière stable et durable. Ce serait donc ça atteindre le bonheur ? Au sens large, oui ! Dans les faits, c’est un peu plus compliqué.

Avez-vous la même conception du bonheur que votre voisin ? Probablement pas ! Vos désirs, vos ambitions, vos aspirations, vos rêves sont personnels et non universels. Que ce soit en matière d’amour, de famille, d’argent, de confort, de bien-être, de style de vie ou dans n’importe quel autre domaine : vous êtes le seul à pouvoir déterminer les éléments qui vous apporteront une pleine satisfaction.

Généralement, cela va dépendre de votre éducation, de votre histoire, de vos expériences, de vos passions, mais également de votre manière d’appréhender la vie. Finalement, la vérité est la suivante : il y a autant de définitions du bonheur qu’il y a de personnes dans le monde. À vous de trouver la vôtre !

 

2. Que suis-je prêt à sacrifier pour atteindre le bonheur ?

Une vie de famille épanouie, une santé optimale, un corps d’athlète, un job de rêve, la liberté de voyager, etc. : peu importe votre conception du bonheur, vous n’aurez sûrement aucun mal à la définir. Évidemment, vous pouvez être indécis. Votre vision n’est pas forcément très claire. Mais, en prenant le temps de réfléchir, en puisant au fond de vous-même, vous saurez rapidement déterminer ce qui vous rend heureux ou malheureux.

Par contre, si maintenant, on vous demande de citer les sacrifices que vous êtes prêt à endurer pour atteindre le bonheur, vous risquez de coincer. Eh oui ! Tout le monde veut vivre heureux, mais personne n’est là pour nous dire qu’il y a un prix à payer. Nous sommes constamment assaillis de messages qui nous laissent penser que tout est possible, sans fournir le moindre effort. Les slogans du type « perdez facilement 10 kg en quelques semaines » sont légion. Et pourtant, soyons clairs : tout cela n’est que du pur fantasme !

En réalité, pour perdre du poids, vous devrez modifier vos habitudes alimentaires. Et pas qu’un peu : au revoir les pâtisseries et les pizzas, bienvenue les fruits et les légumes ! Mais ce n’est pas tout, il faudra aussi réduire votre temps passé sur Netflix pour vous imposer des séances de sport régulières. Vous voyez, on est très loin de la promesse d’une ballade de santé. Le bonheur ne se manifeste pas en claquant des doigts. Il ne s’achète pas non plus. Au contraire, il faut se donner les moyens de l’atteindre. Alors, qu’êtes-vous prêt à sacrifier sur le chemin ? Voilà la vraie question à se poser !

 

3. La quête du bonheur a-t-elle une fin ?

Lorsque nous obtenons ce que nous souhaitons, nous récoltons le fruit de nos efforts et de nos sacrifices. Ce moment de pur bonheur nous procure une joie et un plaisir intense. Cependant, atteindre le bonheur signifie-t-il devenir heureux pour toujours ? Inutile de faire durer le suspense : la réponse est non ! C’est une quête perpétuelle. Vous vous demandez pourquoi ? Voici l’explication.

Comme nous l’avons vu précédemment, le bonheur se caractérise par un état de pleine satisfaction. C’est l’accomplissement total de toutes nos aspirations. Par conséquent, s’il y avait une limite, cela signifierait paradoxalement que nous n’aurions plus de rêves et plus de désirs une fois que ces derniers seraient atteints. Or, c’est impossible ! L’être humain n’est jamais rassasié.

Dès que l’euphorie du bonheur est passée, la magie et l’excitation s’estompent un peu. Nous sommes toujours heureux, mais nous nous habituons à la situation. Elle devient normale. Pour faire face, nous commençons alors par nourrir de nouvelles ambitions. Nos rêves évoluent et nous nous lançons dans d’autres projets. Ainsi, la quête du bonheur continue !

Par exemple, imaginons que vous ayez grandi en espérant devenir sportif de haut niveau. Grâce à votre travail, vous parvenez à percer en professionnel. Après toutes ces années, c’est le plus grand moment de votre vie. Mais voilà, que faire une fois ce bonheur atteint ? La réponse : vous voulez devenir champion de France ! Et après ? Champion d’Europe ! Et après ? Champion du monde ! Vous comprenez l’idée ? Le bonheur n’a aucune limite. Pour être heureux, il faut donc apprendre à savourer chaque instant du chemin qui nous mène vers lui.

 

Atteindre le bonheur : ce qu’il faut retenir

Ça y est, nous arrivons à la fin. Vous savez désormais comment maintenir le cap pour ne pas vous perdre sur la route du bonheur. En guise de conclusion, voici un rappel des points essentiels à retenir :

• Au sens large, le bonheur se définit comme un état de pleine satisfaction ;
• Dans les faits, chaque individu à sa propre conception du bonheur ;
• Atteindre le bonheur nécessite de vrais sacrifices ;
• La quête du bonheur absolu n’a aucune limite ;
• Il faut savourer pleinement le chemin vers le bonheur.

 

Cet article vous a plu ? Partagez !

Pour aller plus loin en matière de développement personnel, je vous invite à télécharger mon livre blanc 15 min pour apprendre à libérer votre potentiel et à suivre ma chaîne YouTube.